Parcours ES - 2019/2020


PRESENTATION

Le parcours de master environnement-santé (ES) est centré sur les problématiques émergentes qui mettent en lien la santé des écosystèmes et celle des organismes qui les composent, y compris l’Homme. Ce concept, appelé « One Health », est un enjeu majeur tant en recherche fondamentale que pour la société au sens large, dans un contexte d’environnements changeants liés aux activités anthropiques, qui impactent les écosystèmes et l’ensemble du vivant avec des répercutions en santé humaine.

Le M1, à visée généraliste, présente en profondeur la diversité des organismes tant macro- que microscopiques, ainsi que des molécules qui les composent. L’accent est mis sur les interactions des organismes avec leur environnement : diversité, molécules de communication, communautés microbiennes, régulations à l’échelle génomique, physiologie de l’adaptation et perturbations endocrines y sont abordées.

Deux finalités sont proposées en M2 :

MCT, à l’interface chimie-biologie pour la santé, examine la diversité des molécules d’intérêt thérapeutiques et leur valorisation pharmacologique dans différents contextes pathologiques ; MES, à l’interface microorganismes-environnement, aborde les relations environnement-santé par l’étude de la diversité et du rôle fonctionnel des micro-organismes dans les écosystèmes.

 


PARTENARIATS

Les deux parcours M2-MCT et M2-MES sont en convention de partenariat avec Sorbonne Université.

Nombreux partenariats pour l’accueil des étudiants en stages (MNHN, CNRS, INRA, IFREMER, ANSES, IRSTEA, start-ups en biotechnologie, stages à l’étranger, en ERASMUS et hors Europe).


FINALITES

Le M1 généraliste ouvre sur deux finalités en M2 :

La finalité Molécules et Cibles Thérapeutiques (MCT), qui offre une formation à l’interface Biologie-Chimie pour la Santé, et dont les enseignements portent sur :

  • La diversité des substances naturelles, en lien avec leur voie de biosynthèse et leur potentiel de bioingénierie,
  • Les méthodes d’analyse de ces molécules ainsi que leur valorisation pharmacologique,
  • Les cibles et stratégies thérapeutiques dans différents contextes pathologiques,
  • Les acides nucléiques, leurs régulations (épi)génétique et les méthodes d’édition des génomes, jusqu’à la thérapie génique.

 Site dédié de la finalité MCT

La finalité Microbiologie-Environnement-Santé (MES), qui se place à l’interface Microorganismes-Environnement autour du concept « One Health » liant la santé des écosystèmes à celle de l’Homme. Cette formation vise à répondre aux attentes des laboratoires académiques et des entreprises dans les domaines de :

  • La recherche fondamentale en microbiologie et en écotoxicologie,
  • L’évaluation des risques sanitaires liés aux microorganismes,
  • La valorisation des microorganismes dans l’industrie et les écotechnologies,
  • Le diagnostic environnemental et l’analyse de l’anthropisation des milieux.

Site dédié de la finalité MES


ORGANISATION ET PROGRAMME

MASTER 1

M1S1 : 15 ECTS de tronc commun du Master MNHN, 15 ECTS d’enseignements propres au parcours  dont 9 ECTS mutualisés avec ECIRE, EEF, ou SEP.

M1S2 : 30 ECTS propres au parcours dont 9 ECTS de stage en laboratoire (2 mois) et au moins 3 ECTS en ateliers.

MASTER 2

M2S3 : deux finalités possibles, MCT ou MES, 30 ECTS dont 6 ECTS mutualisés.

M2S4 : stage en laboratoire de 5 mois pour les deux finalités, validé par 30 ECTS


ADMISSION

CONDITIONS D'ADMISSION

Le parcours Environnement Santé  est ouvert aux étudiants titulaires d’une licence en  Sciences de la vie, Sciences de la vie et de la Terre, Science pour la Santé ou ayant fait des études de Pharmacie.

Peuvent être admis en deuxième année de Master des étudiants d’école d'ingénieur telles que ENSCP, ESCPI, ENVA... ou de Médecine, de Pharmacie, ayant obtenu l'équivalence de M1 dans leur formation d'origine.

CANDIDATURE

Pour candidater, veuillez consulter la page internet "Admission en master" ici


Débouchés

Fonctions : métiers de la recherche fondamentale, de la Recherche & Développement, bureaux d’études valorisant :

-la diversité du vivant (biologie moléculaire et cellulaire, mécanismes d’adaptation des organismes, écologie fonctionnelle dans les environnements actuels) ;

-la production de molécules d’intérêt en santé ou chimie durable ;

-la microbiologie de l’environnement, l’écotoxicologie, la surveillance environnementale, la dépollution, l’industrie et les agences de l’évaluation des risques.

Secteurs : administrations, laboratoires publics, laboratoires privés, bureaux d’études en qualité des environnements, entreprises


CONTACTS

RESPONSABLES

Isabelle Florent

M1-MVE : Fabrice Girardot

M2-MES : Cécile Bernard

M2-MCT : Séverine Zirah

master.es@mnhn.fr