Parcours SeB - 2019/2020


PRESENTATION

Le parcours Sociétés et Biodiversité (SeB) a pour vocation de former des professionnels (de la recherche ou non) aptes à comprendre les dynamiques sociales et écologiques des relations entre sociétés et biodiversité, dans une vision systémique. La première année (M1) est commune à tous les étudiants du parcours SeB et aborde les fondamentaux des postures de l’écologie, de l’anthropologie, des sciences politiques, de la psychologie ou des sciences de gestion, ainsi que les méthodes d’étude croisées entre sciences de la nature et sciences humaines et sociales. Elle se décline lors du M2 en 3 finalités.


PARTENARIATS

Pour toutes les finalités, l’équipe enseignante entretient des relations partenariats fortes avec le monde professionnel. Ces acteurs opèrent dans des collectivités territoriales (intercommunalités, PNR), des espaces protégés, des administrations publiques mais aussi dans des entreprises privées et des associations. Ces partenariats sont le support d’exercices pédagogiques (ateliers, mises en situation, voyages d’études, etc.) et le répertoire des acteurs concernés est également mobilisé pour la réalisation des stages de fin d’année (M1) ou de fin d’études.

Pour la formation continue UrbaBio, des partenariats institutionnels sont également engagés dans le cadre de la chaire Muséum Engie et avec l’École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris Val de Seine.


FINALITES

SeB compte trois finalités :

-Diversité culturelle et diversité biologique (M1 SeB et M2 DCDB)

-Biodiversité et aménagement des territoires / Urbanisme et Biodiversité (M1 SeB et M2 BATs-UrbaBio)

-Transition Ecologique (M1 SeB et M2 TE)


ORGANISATION ET PROGRAMME

MASTER 1

Les enseignements de M1 proposent des fondamentaux (théoriques et pratiques) en écologie, anthropologie de l’environnement, sciences politiques, psychologie de l’environnement et sciences de gestion, ainsi que des outils méthodologiques issus des sciences de la nature et des sciences humaines et sociales. Ils offrent également une sensibilisation à différents débouchés professionnels et permettent l’acquisition de compétences rédactionnelles, d’expression orale et de travail collaboratif par le biais d’une pédagogie dynamique.

MASTER 2

En M2, les étudiants s’orientent vers une des trois finalités :

DCDB : Finalité centrée sur l’étude des relations qu’entretiennent sociétés et biodiversité(s,) DCDB est construite sur une approche plurielle de l’anthropologie de l’environnement qui intègre des apports issus de la géographie, de la sociologie, des sciences politiques et du droit. Cette finalité entend former des individus à même de décrypter et de se saisir des problèmes d’environnement dans toute leur complexité et offrir des bases conceptuelles et méthodologiques essentielles pour la pratique de la recherche comme pour les métiers appelant la construction de réponses aux défis posés par le développement durable, la gestion de la biodiversité et les inégalités environnementales(en France comme dans le reste du monde).

BATs-UrbaBio : La finalité BATs-UrbaBio est une formation qui intègre deux grands enjeux actuels et futurs de la planification et de la gestion des territoires : l’aménagement et l’écologie. Les préoccupations de l’ingénierie de la conception, des sciences humaines et des sciences de la conservation se rejoignent pour répondre à deux objectifs : 1/ Former des professionnels de l’aménagement et de l’urbanisme par une approche pluridisciplinaire axée sur la gestion des ressources, la conservation de la biodiversité et la gouvernance des territoires. L’entrée spatiale est spécifiquement urbaine mais l’extraterritorialité des villes est un enjeu transversal de toute la formation. 2/ Outiller les acteurs de la planification territoriale, de la conception et de la gestion urbaines pour aller au-delà de la seule prise en compte de la consommation des ressources et de la crise de la biodiversité : construire un positionnement intersectoriel, transversal et intégré de l’écologie des et dans les milieux urbanisés, et plus largement, anthropisés. NB. La finalité Urbabio est ouverte à la formation continue.

Renseignements sur Urbabio ici.

 

Descriptif de la finalité BATS-URBABIO

TE : Cette finalité a pour but de développer des visions systémiques sur tout enjeu de transition (énergétique, démographique, numérique, démocratique...) en lien avec la biodiversité et le climat et de construire son propre positionnement pour des projets orientés vers la recherche ou vers le développement de projets de transition. Cela en acquérant des connaissances scientifiques en sciences de la nature et en sciences humaines et sociales, sur les organisations publiques et privées, leurs fonctionnements et gouvernance, les systèmes économiques et marchands qui les sous-tendent, ainsi que sur les enjeux de climat et de conservation de la biodiversité. TE est ouverte à la formation continue.

L’année se clôt par un stage (4 à 6 mois) ou par un projet collectif.


ADMISSION

CONDITIONS D'ADMISSION

- Pour une candidature en M1: Licence 3 ou équivalent en sciences de la vie ou en sciences humaines et sociales. Intérêt avéré pour les thématiques autour de la biodiversité et des liens sociétés-nature; appétence pour les approches scientifiques ou opérationnelles.

- Pour une candidature en M2: Master 1 ou équivalent (M1 SeB ou autre M1 qui répond aux conditions ci-dessus). Formation continue possible pour SeB-Urbabio et SeB-Transition Ecologique.

La finalité DEBATs est ouverte en priorité aux candidats de pays en développement ou aux candidats européens ayant effectué des stages de terrain dans des pays en développement.).

CANDIDATURE

Pour candidater, veuillez consulter la page internet "Admission en master" ici.


DEBOUCHES

Métiers de la recherche et de l’enseignement supérieur

Accès au doctorat après le M2

Métiers de l’environnement et de l’aménagement durable

-Collectivités territoriales, établissements publics ou privés, bureaux d’études chargés de l’aménagement du territoire et de l’environnement, de l’agriculture...

-ONG et associations (environnement, développement, reconnaissance des sociétés locales, protection de la biodiversité et des paysages...).

-Aires protégées, organismes gestionnaires de ressources naturelles (ONF, ONCFS…).

-Industries et coopératives des secteurs de l’environnement et de l’agro-alimentaire.

Métiers de la transition écologique

Administrations centrales, collectivités, établissements publics ; industries du vivant ; entreprises de l’ESS ; entrepreneurs, entreprises de conseil ; ONGs, associations ; etc.

Métiers de l’aménagement urbain

Entreprises de la conception et de la rénovation urbaines (architecture, urbanisme, paysage) ; entreprises de conseil (AMO, BE, etc.)

 


CONTACTS

RESPONSABLES

M1 SeB : Julien Blanc julien.blanc@mnhn.fr et Romain Simenel romain.simenel@mnhn.fr

M2 SeB DCDB : Nicolas Césard nicolas.cesard@mnhn.fr et Richard Dumez richard.dumez@mnhn.fr

M2 SeB BATS-UrbaBio formation initiale : Sabine Bognon sabine.bognon@mnhn.fr

M2 SeB BATS-UrbaBio, formation continue : Philippe Clergeau philippe.clergeau@mnhn.fr

M2 SeB TE : Anne-Caroline Prévot : anne-caroline.prevot@mnhn.fr

 


SEB