.


Le Master "Biodiversité Écologie et Évolution" offre une formation pluri- et trans-disciplinaire en Sciences de la Nature, de l’Homme et des sociétés sur l'analyse des mécanismes passés et présents de l'évolution de la biodiversité et les stratégies pour sa préservation dans le cadre d'un développement durable, l’impact des pressions anthropiques, la perception des enjeux sociétaux et environnementaux liés au patrimoine, à la biodiversité, au climat et à la transition écologique. Il intègre l’approche naturaliste des sciences de la terre, de la vie, de l’Homme et de la société en s'appuyant sur la richesse historique des collections fossiles, culturelles et vivantes et de l’expertise de l’établissement

 


1 master 7 parcours

UNE MENTION DECLINÉE EN 7 PARCOURS :

  • Écologie de la conservation, ingénierie écologique : recherche et expertise (ECIRE)
  • Écologie évolutive et fonctionnelle (EEVEF)
  • Environnement, Santé (ES)
  • Muséologie des Sciences de la nature et de l’Homme (MSNH)
  • Quaternaire, Préhistoire, Bioarchéologie (QPB)
  • Sociétés et Biodiversité (SEB)
  • Systématique, Évolution, Paléontologie (SEP)


Un master au contact des métiers

Le Master forme autant aux métiers de l’inventaire, de la classification et de la compréhension des entités naturelles qu’à ceux liés à la perception globale des enjeux actuels liés au patrimoine, à la biodiversité, au climat et à la transition écologique.


Nos atouts

Un accès à des collections exceptionnelles sur 12 sites à Paris et en régions

Une pédagogie active adossée à la recherche (16 laboratoires) et un accès à des équipements de pointe

Une immersion au cœur des métiers  de la science et de la conservation, des laboratoires de recherche, des musées, des jardins, des parcs zoologiques, des collections, des bibliothèques et des réserves

Une pédagogie s’appuyant sur des enseignements de terrain, des stages, des ateliers, propices à la construction du projet professionnel

Des échanges entre parcours favorisés par des projets en équipes interdisciplinaires

Une ouverture à l’international par  des mobilités d’étude et de stage, des accords et des programmes intensifs Erasmus, 2 Masters internationaux Erasmus+

Une vie de campus active sur le site du Jardin des Plantes


Compétences acquises

Le diplômé du master BEE est capable de :

Compétences transversales (organisationnelles, relationnelles)
- Utiliser les technologies de l’information et de la communication
- Effectuer une recherche d’information, mettre en œuvre un projet.
- Mise en place et maitrise d’une approche naturaliste multidisciplinaire pour atteindre les objectifs d’un cahier des charges
- Exprimer par écrit ou oralement une problématique en français et/ou en anglais
- travailler en équipe pluridisciplinaire autant qu’en autonomie et responsabilité au service d’un projet
-  Conduire un projet pouvant mobiliser des compétences pluridisciplinaires dans un cadre collaboratif
- Communiquer en français et/ou en anglais par oral et par écrit, de façon claire et non-ambiguë, dans un registre adapté à un public de spécialistes ou de non-spécialistes

Compétences générales :
- Organiser le socle de connaissances nécessaires pour définir des hypothèses de travail dans un cadre théorique ou pratique adapté ; Identifier, sélectionner et analyser diverses ressources pour documenter un sujet et synthétiser ces données en vue de leur exploitation ;
- Mobiliser les concepts fondamentaux pour traiter une problématique ou analyser un document de recherche ou de présentation ; synthétiser l’état de l’art dans le domaine concerné ; connaître et savoir utiliser les principales sources d’information en exerçant son sens critique,   
- Connaître le cadre légal des travaux engagés
- Poser une problématique scientifique, la développer et la présenter, par oral et par écrit, en français et/ou en anglais
- Adopter une approche pluridisciplinaire et un protocole d’étude adapté à cette problématique
- Analyser et synthétiser des données en vue de leur exploitation
- Savoir réaliser et interpréter des tests statistiques de base
- Interpréter et restituer les résultats obtenus vers différents publics ; développer une argumentation avec esprit critique ;


Organisation des enseignements

Semestre 1

Le premier semestre (S1) est consacré aux enseignements interdisciplinaires de tronc commun.  Les questions sociétales actuelles liées à l’environnement, au développement, au changement global, à l’épistémologie, l’histoire des idées naturalistes sont abordées en exploitant le riche ‘gisement de métiers’ que représente le Muséum (métiers des collections, de la restauration et de la conservation, métiers liés aux collections vivantes, métiers de l’exposition et de la médiation etc.).

Les échanges entre parcours sont favorisés par l’apprentissage et l’acquisition de compétences en mode projet par des groupes inter-parcours.

Le tronc commun inclut également l’ouverture vers des disciplines complémentaires : Enseignements de Statistiques, Droit de l’environnement et Langues.

Ce semestre comprend un module d’introduction des concepts fondamentaux relatifs du parcours choisi qui inclut un voyage d’étude pour la plupart d’entre eux.

Semestre 2

L’orientation au sein du parcours se poursuit au deuxième semestre (S2) et comporte généralement un stage ou enseignement de terrain en France ou à l’étranger.

Semestre 3 et Semestre 4

Le troisième semestre (S3) est construit sur l’approfondissement des enseignements spécialisés qui fondent le projet de stage et le mémoire de fin d’étude (Recherche ou Professionnel) du quatrième semestre (S4) et prépare l’insertion professionnelle.

 

schema_enseignements.png

schema_enseignements.png, par anne-heslot


Que deviennent nos diplômés ?

Quelques chiffres (enquête réalisée 36 mois après l'obtention du master):

Taux moyen d'insertion : 82 % soit 36% en thèse et 46 % en emploi

87, 5% dans le champ disciplinaire

Devenir des diplômés 3 ans après l'obtention du diplôme (promotion 2015-2016).

 

 

devenir_diplomes_2015-2016_3_ans_apres.png

devenir_diplomes_2015-2016_3_ans_apres.png, par anne-heslot