Quaternaire et Préhistoire (QP)


Présentation

La formation s'inscrit dans la réflexion que mène la communauté scientifique sur l'histoire naturelle et culturelle de l'Homme, depuis l'origine des hominidés jusqu'à la révolution culturelle et techno-économique de la néolithisation, et sur les relations que les sociétés protohistoriques et historiques ont entretenues avec leur environnement. Cette longue histoire passe par des étapes-clés de nature différente, découvertes techniques aux conséquences immenses (e.g. la maîtrise du feu, domestication des animaux et plantes) ou seuils conceptuels, cognitifs et sociaux.

Partenariats

Diplôme conjoint Erasmus Mundus International Master in Quaternary and Prehistory

Università Degli Studi di Ferrara (IT)

Universitat Robira i Virgili, Tarragona (ES)

Instituto Politecnico Tomar (PT)

Universidade Tras-os-Montes e Alto Douro (PT) (n’est pas un site d’accueil)

University of the Philippines Diliman, Archaeological Studies Program (PH)

et nombreuses institutions scientifiques et muséales associées. 

Conventions Erasmus : universités de Tübingen  et Frankfurt (D), Liège (BE), Burgos (ES) et Madrid (ES)

Partenariats avec les Universités SU facultés des lettres, Perpignan Via Domitia, Paris 1 Panthéon Sorbonne et Paris 10 Ouest

Nombreux partenariats pour l’accueil des étudiants en stage (Musées, INRAP, structures régionales d’archéologie). 

 


Parcours

La spécialité QP propose 3 parcours dont un parcours international.

La spécialité est affiliée à l’International Master in Quaternary and Prehistory, unique consortium Erasmus Mundus de préhistoire (Italie, Espagne, Portugal, Philippines) donnant lieu à la délivrance d’un diplôme conjoint), et est liée par convention avec divers pays européens et extra-européens (Belgique, Allemagne, Espagne, Maroc). Elle offre à ce titre un parcours international incluant au moins un semestre de mobilité.

Elle inclut également un parcours " Peuplements, environnements et comportements” réalisé au sein du Muséum national d’histoire naturelle et un parcours Biodiversités et Archéologie.


Organisation et programme

Master 1

Le premier semestre (S1) est consacré à un enseignement de contact avec l’interdisciplinarité en sciences de la nature et de l’Homme (tronc commun d’établissement, 9 ECTS), à l'acquisition de connaissances générales en Géologie du Quaternaire, Lignée humaine, Préhistoire et Paléobiologie, complétées par un contact avec le terrain (15 ECTS) et par quelques modules optionnels.

Le second semestre (S2), d’orientation, comprend des modules optionnels (9 à 18 ECTS), un stage de contact avec l’activité scientifique en laboratoire ou en collections sanctionné par un rapport (12 ECTS) et, si ce pré-requis n’est pas rempli, une formation pratique aux fouilles préhistoriques ou archéologiques (9 ECTS).

 

Master 2

Le troisième semestre (S3) comprend principalement des modules optionnels (24 à 30 ECTS) et le cas échéant la participation à des programmes spécifiques de formation (type programmes intensifs internationaux, 6 ECTS).
Le dernier semestre (S4) est consacré au stage de fin d’études, à la rédaction du mémoire et à sa soutenance (30 ECTS).

Unités d'enseignement du master QP

Organisation pratique

La Préhistoire étant par nature un champ pluridisciplinaire, l’objectif majeur de la spécialité est de permettre aux étudiants, simultanément :

  • de maîtriser les connaissances fondamentales dans les divers domaines enseignés (lignée humaine, comportements de l’Homme préhistorique, évolution des sociétés préhistoriques et historiques, chronologies et paléoenvironnements),
  • tout en ayant l’opportunité d’acquérir une formation spécialisée (à visée fondamentale ou professionnelle) nécessaire à la réalisation de leur projet.

C’est de la réussite de ce double enjeu que dépend l’ouverture d’esprit dont les étudiants feront preuve dans l’analyse interdisciplinaire d’un ensemble de données relatives à un objet naturel et/ou issu de l’activité de l’Homme (paysage, site, collection) ; que dépend aussi leur capacité à situer un objet archéologique dans toutes les dimensions de son contexte (environnementales, culturelles, patrimoniales, socio-économiques, afin de restituer les dynamiques des interactions).

L’enseignement pratique occupe une large place dans le cursus, garant de la capacité des diplômés à mettre en œuvre une opération concrète touchant au patrimoine (terrain et sites, laboratoire, collections, archives), à en coordonner les différentes facettes dans le respect de la réglementation et du contexte de l’objet étudié ; il garantit aussi leur compétence en termes de transmission de connaissances et de savoir-faire.

Le module de connaissances générales du S1 (15 ECTS) comprend une période de prise de contact, une excursion sur le terrain (une semaine) ainsi que des cours magistraux et travaux dirigés.

Chaque module optionnel (3 ECTS) représente 30h d’activité (cours, travaux dirigés et travaux pratiques).

Le parcours optionnel de l'étudiant, y compris à l'extérieur du Muséum, est mis en place en accord avec les responsables de la spécialité. La mobilité est encouragée, notamment en seconde année. La mobilité à l'étranger est co-financée grâce à des instruments nationaux, européens et internationaux. Elle est obligatoire pour les étudiants inscrits dans le cadre du parcours international Erasmus Mundus, mais ne leur est pas réservée.

La professionnalisation étant un des objectifs de la spécialité de Master, plusieurs modules sont proposés au cours des quatre semestres, qui permettent, en articulation avec les opportunités de mobilité et le choix du stage de fin d’étude (musées, entreprises, collectivités territoriales) de renforcer une formation professionnelle.
 


Admission

Le niveau requis pour l'admission en 1ère année est celui du Premier Cycle universitaire (L) en Histoire de l'art et archéologie, Géographie et aménagement, Sciences de l'Homme, Anthropologie, Ethnologie, Physique-Chimie, Physique, Chimie, Sciences de la vie, Sciences de la Terre, Sciences de la vie et de la Terre, Sciences pour la santé.

 La qualité des résultats universitaires est évaluée. Cependant, la motivation de l'étudiant (et le cas échéant son expérience préalable dans les domaines du Quaternaire et de la Préhistoire) représentant un facteur décisif dans la procédure de sélection, tout étudiant pouvant se réclamer d'une formation supérieure de qualité d'un niveau équivalent (diplôme d'ingénieur, de médecin, autres filières universitaires...) peut solliciter la prise en compte de son dossier par l'équipe pédagogique.

L'admission directe en seconde année, exceptionnelle, concerne plus particulièrement les étudiants ayant effectué leur année de M1 dans une université partenaire ou délivrant une formation équivalente.

Pour candidater, veuillez consulter la page internet "Admission en master" ici.

L'admission en M1 dans le cadre du consortium européen Erasmus Mundus implique en outre l'acceptation du dossier par la commission de sélection du consortium. La préparation du diplôme européen, délivré sous le sceau de 5 partenaires (dont le MNHN) implique une mobilité importante : la motivation, l'expérience préalable et les capacités linguistiques sont également prises en compte dans la sélection.


Débouchés

La spécialité a vocation à alimenter la recherche académique et l’enseignement supérieur en chercheurs de qualité et à former des scientifiques capables de s’intégrer au monde en plein développement de l’archéologie préventive.

Les diplômés travaillent dans la recherche, la formation, la conservation, la valorisation et la diffusion des connaissances auprès de tous publics en archéologie et préhistoire.

  • études doctorales visant à l’insertion dans la recherche et l’enseignement supérieur,
  • cadre scientifique et technique
    • des institutions de recherche et d’enseignement supérieur
    • des entreprises publiques et privées dans le domaine de la recherche, de la conservation, de la valorisation du patrimoine, de l’archéologie préventive et programmée (y compris études de risques, d’impact, et gestion des systèmes d’information)
  • directeur, conservateur, chercheur, restaurateur dans les musées de préhistoire, d’archéologie ou d’histoire naturelle
  • formateur responsable de parcours didactiques et publications multimédias relatives à l’archéologie et à la préhistoire

Contacts

Responsables de la spécialité

François Sémah, Prce MNHN : master.qpb@mnhn.fr

Denis Vialou, Prce MNHN : master.qpb@mnhn.fr

 

Equipe pédagogique

Jean-Jacques Bahain | Pr1 MNHN | Co-resp. Master | Resp. évaluation sp. QP | UMR 7194 Histoire naturelle de l’Homme préhistorique

Florent Détroit | MC MNHN | Co-resp. organisation offre didactique | UMR 7194 Histoire naturelle de l’Homme préhistorique

Chafika Falguères | IE MNHN | Mobilités internationales sp. QP | UMR 7194 Histoire naturelle de l’Homme préhistorique

Elise Dufour | MC MNHN | Inscriptions, Tutorat M1, aide à l’orientation | UMR 7209 Archéozoologie et archéobotanique

Christophe Falguères | DR1 CNRS | Co-resp. Erasmus Mundus sp. QP | UMR 7194 Histoire naturelle de l’Homme préhistorique

Dominique Grimaud-Hervé | PR1 MNHN | Co-resp. organisation, financement et suivi stages M2 sp. QP | UMR 7194 Histoire naturelle de l’Homme préhistorique

Sandrine Grouard | MC MNHN | Co-resp. Parcours sp. QP "Biodiversités et Archéologie" - Validation/Evaluation stages M1 | UMR 7209 Archéozoologie et archéobotanique

Vincent Lebreton | MC MNHN | Co-resp. organisation offre didactique | UMR 7194 Histoire naturelle de l’Homme préhistorique

Patrick Paillet | MC MNHN | Resp. UE à finalité professionnelle | UMR 7194 Histoire naturelle de l’Homme préhistorique

David Pleurdeau | MC MNHN | Co-resp. pédagogique Erasmus Mundus, sp. QP | UMR 7194 Histoire naturelle de l’Homme préhistorique

Stéphane Péan | MC MNHN | Inscriptions, Tutorat M1, aide à l’orientation | UMR 7194 Histoire naturelle de l’Homme préhistorique

François Sémah | Rce MNHN | Directeur de l'Enseignement, co-resp. sp. QP, co-resp. Erasmus Mundus | UMR 7194 Histoire naturelle de l’Homme préhistorique

Margareta Tengberg | MC Paris 1 | Co-resp. Parcours sp. QP « Biodiversités et Archéologie » Co-resp. organisation, financement et suivi stages M2 sp. QP | UMR 7209 Archéozoologie et archéobotanique

Denis Vialou | PRce MNHN | Co-resp. sp. QP | UMR 7194 Histoire naturelle de l’Homme préhistorique

Jean Denis Vigne | DRce CNRS | Co-resp. Parcours sp. QP « Biodiversités et Archéologie » UMR 7209 Archéozoologie et archéobotanique

Pierre Voinchet | MC MNHN | Resp. suivi et soutien pédagogique M1 | UMR 7194 Histoire naturelle de l’Homme préhistorique

 


Documents à télécharger