Back to top
expefs1.jpg

Utilisation des Animaux de la Faune Sauvage Non Hébergée à Fins Scientifiques

Formation professionnelle portée par le MNHN en partenariat avec le CNRS et l’OFB

La formation est agréée par le Ministère chargé de l’Agriculture, n°R-75-MNHN-F1/2-15 (05/04/2022)

Public concerné

La formation à l’Utilisation d’Animaux de la Faune Sauvage Non-Hébergée à Fins Scientifiques destinée aux personnes concevant ou réalisant les procédures expérimentales (ExpeFS-F1 Concepteur).

Pré-requis

Fonction Concepteur : Etre titulaire d'un diplôme sanctionnant un minimum de 5 années d'études supérieures dans une discipline scientifique relative à l’utilisation d’animaux à fins scientifiques ou être personnel en activité ayant validé 2 années d'études supérieures dans une discipline scientifique relative à l’utilisation d’animaux à fins scientifiques, et un minimum de 5 années d’expérience professionnelle sous la responsabilité directe d’une personne Concepteur.

Fonction Applicateur: Aucun prérequis de diplôme n’est obligatoire. Il faut justifier d’une affiliation à une structure compétente en utilisation d’animaux à fins scientifiques, et opérer dans le cadre de projets autorisés, conçus par une personne Concepteur.

Suivi de tout ou partie de la formation pour extension de compétences :Avoir déjà validé une formation à l’utilisation d’animaux à fins scientifiques (module de base et module complémentaire spécifique).

Compétences visées

Cette formation continue permet d’acquérir et / ou maintenir les compétences règlementaires, techniques, et les connaissances nécessaires, pour une pratique respectueuse du bien-être des animaux utilisés dans des projets de recherche, et de la règlementation afférente, en France

Objectifs pédagogiques

  • Connaître la réglementation et les principes éthiques de Réduction-Raffinement-Remplacement (3R) applicables à l’utilisation d’animaux à fins scientifiques, adaptés à la faune sauvage non-hébergée ;
  • Identifier le champ réglementaire d'application propre à ses pratiques ;
  • Connaître les méthodes alternatives permettant d’éviter le recours aux animaux vivants ;
  • Veiller au bien-être animal de la capture au retour en milieu naturel ;
  • Anticiper et réduire le stress et la douleur chez l'animal utilisé ;
  • Rédiger une demande d'autorisation de projet utilisant des animaux à fins scientifiques.

 

Modalités pédagogiques

Le module de base théorique a lieu en mars en distanciel.

Le module complémentaire a lieu en été, en station de terrain, le lieu dépendant des modèles animaux choisis pour les travaux dirigés par les apprenants : au Centre d’Etudes Biologiques de Chizé (Villiers-en-Bois, 79) pour les grands mammifères (sanglier), les petits mammifères (petits rongeurs), les grands oiseaux (oie, canard, pigeon), les petits oiseaux (mésange charbonnière, moineau domestique, merle noir) et les reptiles (couleuvres, tortues), à la Station d’Ecologie Théorique et Expérimentale (Moulis, 09) pour les amphibiens (anoures urodèles) et les reptiles (lézards). Les enseignements sont composés de cours théoriques, travaux pratiques sur modèles expérimentaux, préparation d’une Demande d’Autorisation de Projet (DAP).

Des ressources pédagogiques seront mises à disposition des apprenants sur la plateforme d'enseignement à distance du Muséum.

Dans le cadre des obligations de formation pour maintien de compétences ou équivalences internationales, il est possible de ne suivre que certains enseignements choisis dans le programme proposé.

Accompagnement pédagogique En amont des sessions de formation, exercices de positionnement pour permettre aux apprenants d’auto-évaluer leur montée en compétences. Pendant les enseignements : la modération par un formateur tout au long des enseignements théoriques des deux modules (en ligne) ; quatre sessions d’assistance pédagogique au cours des modules de base. En préparation du module complémentaire : un exercice de pré-remplissage d’une demande d’autorisation de projet, et qui sera travaillé en groupe lors du TD sur la conception de procédures et de projet

Programme

 En savoir plus : programme 2023

Modalité d'évaluation

L’évaluation repose sur 2 épreuves écrites, sur une durée totale de 2h, à la fin du module complémentaire :

1) une évaluation des connaissances théoriques et pratiques acquises au cours des modules de base et complémentaire, sans recours à des documents (composée d'un questionnaire à choix multiples (sur 15 points) et questions ouvertes courtes (sur 30 points),

2) une évaluation de l’acquisition des principes éthiques (3R, points limites) par l’examen d’une demande d’autorisation de projet portant sur de la faune sauvage non-hébergée, avec autorisation d’utilisation de documents (sur 40 points les Concepteurs, sur 20 points pour les Applicateurs). Les apprenants doivent se mettre dans le rôle d’un rapporteur devant réaliser l’analyse éthique. Les copies sont anonymisées. Des examens blancs sont remis aux apprenants au début de la formation.

Pour valider la la formation, une note moyenne minimale de 12/20 doit être obtenue. En cas d’échec à l’examen (<12/20), le responsable pédagogique décide des options qui sont proposées: repasser tout ou partie de l’examen, ou re-suivre tout ou partie des enseignements avec besoin de repasser l’examen.

Responsable scientifique

Pierre-Yves Henry, professeur MNHN

UMR 7179 - Mécanismes adaptatifs et évolution

Mots clés

expérimentation, faune sauvage

Organisation

Dates et lieux :

  • Module de base Fonction Concepteur, distanciel : du 13/03/2023 au 17/03/2023 et du 20/03/2023 au 24/03/2023
  • Module de base Fonction Applicateur, distanciel :  14/03/2023 au 17/03/2023 et du 20/03/2023 au 24/03/2023
  • Module complémentaire, CEBC : du 26/06/2023 au 30/06/2023
  • Module complémentaire, CEBC : du 04/09/2023 au 08/09/2023
  • Module complémentaire, SETE : du 11/09/2023 au 15/09/2023

 

Volume horaire :

  • Module de base : 25 heures pour la fonction Concepteur, 14 heures pour la fonction Applicateur
  • Module complémentaire : 17h de cours préparant à la pratique + 15h de démos et travaux dirigés, identiques pour les fonctions Concepteur et Applicateur

Tarifs

  • Fonction Concepteur

Agent de l’état, établissement publics, organismes reconnus d’utilité publique ou d’intérêt général : 2171 € TTC
Agent d’un autre établissement : 4342 € TTC
Doctorant : 1400 € TTC

  • Fonction Applicateur

Agent de l’état, établissement publics, organismes reconnus d’utilité publique ou d’intérêt général : 2025 € TTC
Agent d’un autre établissement : 4050 € TTC
Doctorant : 1400 € TTC

  • Extension de compétences
Tarif horaire : 15€ heure module de base et 50€ heure module complémentaire

Frais hébergement pour le module complémentaire : 54€ /nuit

Contact et inscription

Inscription et contacts

La pré-inscription se fait  en ligne, sur l'application e-candidat  

les candidatures sont ouvertes jusqu'au 03/01/2023. Les places seront attribuées en deux temps : 1ère sélection le 7 novembre 2022, puis sélection complémentaire le 4 janvier 2023

La candidature comprend notamment un questionnaire précis sur le cadre moyen annuel d’interventions prévues par catégorie de sévérité des procédures expérimentales à mettre en œuvre.

Lors de la pré-inscription, l'apprenant s'engage :

Financement : à avoir obtenu un accord de principe pour le financement des frais d’inscription de la formation, et des frais de mission afférents. Le financement est en général assuré par le service de formation du personnel de l'organisme de rattachement de l'apprenant, ou par son laboratoire de rattachement.

Disponibilité : à être disponible aux dates prévues pour les deux modules

Admission : à satisfaire les conditions d’admission.

Après confirmation de l’inscription par le responsable de la formation, une convention de formation sera établie entre l’organisme de rattachement de l’apprenant et le Muséum National d’Histoire Naturelle.

Pour toutes questions sur cette formation, vous pouvez contacter la cellule de formation continue.

 J'ai une question sur la formation